Le code de la route des EDPM​

 

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un EDPM allez-vous nous demander ?

 

Les engins de déplacement personnel motorisés, ou EDPM, englobent les VAE, trottinettes électriques, gyropodes, gyroroues ainsi que les hoverboards.
Et comme pour tout engin de déplacement, un code de la route spécifique s’applique à eux.

 

Bien que la plupart des règles soient les mêmes que celles applicables aux vélos, on vous fait un petit récap’ juste ici :

 

Les Do’s

  • Être prudent pour soi et pour les autres usagers de la route

  • Avoir plus de 12 ans

  • En agglomération, circuler sur les bandes cyclables s’il y en a, ou sur la route dans le cas contraire (route dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h)

  • Hors agglomération, circuler uniquement sur les voies vertes et les pistes cyclables

  • Se garer sur les trottoirs, en s’assurant de ne pas gêner la circulation des piétons

 

Les Don’t

  • Ne pas conduire sous l’emprise d’alcool ou de stupéfiants

  • Ne pas monter à plusieurs sur un même engin

  • Ne pas utiliser d’écouteurs ou de téléphone lors de la conduite

  • Ne pas circuler sur les trottoirs (sauf si l’engin est tenu à la main)

 

Les équipements

 

  • Le port du casque n’est pas obligatoire mais fortement recommandé

  • En cas de visibilité insuffisante ou la nuit, il est obligatoire de porter un vêtement ou équipement rétroréfléchissant (gilet, brassard…)

  • Sur la voie publique, tous les EDPM doivent être bridés à 25km/h

 

Les EDPM doivent comportés :

  • des feux de position avant et arrière

  • des dispositifs rétroréfléchissants

  • un système de freinage

  • un avertisseur sonore

Assurance

Il est bien entendu obligatoire d’assurer son EDPM, quel que soit son type, au moins en responsabilité civile (pouvant être incluse dans votre assurance habitation), afin de rembourser les personnes victimes dans un accident dans lequel vous êtes responsable.

L’EDPM est considéré comme un véhicule terrestre à moteur par le code des assurances, y compris en cas de location d’un EDPM en libre service (free-floating).

Le propriétaire de l’EDPM doit souscrire à l’assurance obligatoire.

 

Sanctions

En cas de non-respect des règles précédemment évoquées, vous vous exposez à différentes sanctions :

 

  • Non-respect des règles de circulation : 35 euros d’amende

  • Transport d’un passager : 35 euros d’amende
  • Non-port d’un gilet ou un équipement rétro-réfléchissant en cas de visibilité insuffisante ou la nuit  : 35 euros d’amende

  • Pousser ou tracter une charge avec un EDPM ou se faire remorquer : 35 euros d’amende

  • Circulation sur un trottoir sans autorisation : 135 euros d’amende

  • Débridage de l’EDPM : 135 euros d’amende

  • Rouler avec un engin dont la vitesse maximale par construction est supérieure à 25 km/h : 1 500 euros d’amende

À très bientôt sur la route en toute sécurité, avec UrbanGlide !

 

Source : www.securite-routiere.gouv.fr